samedi 31 octobre 2009

Avec un "L" ou deux ?


Voici un cas étonnant où la typographie semble apparemment prendre des libertés avec l'orthographe réelle du produit...

Créé en 1872 dans la région de Bordeaux par MM. Paul et Raymond Lillet, cet apéritif (*) à base de quinquina a perdu un "L" central sur cette publicité murale, comme sur beaucoup d'autres répertoriées en d'autres lieux...

Alors... erreur du peintre due à un abus du breuvage vanté ?

Et bien non !

Le marketing (même si on ne l'appelait pas ainsi à cette époque !) a conduit la maison Lillet a écrire sur ses publicités murales le nom avec un seul "L" de manière à élargir les lettres pour que la marque soit reconnue de plus loin par les automobilistes !

Étonnant... non ?

Localisation : Clion-sur-Indre (36)

Merci à Jean, et à Jean-Christophe !


4 commentaires:

  1. Bonjour Philippe,
    personnellement, je pense que cette maison n'est pas à Clion mais à Châtillon-Sur-Indre... Rendez-vous le 19 mars 2015 sur notre blog.
    Amicalement,
    JC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Jean-Christophe,
      C'est possible, car visiblement les deux villes sont voisines...
      Amicalement.
      Philippe

      Supprimer
  2. Bonjour Philippe.
    C'est une histoire à rebondissement, je fais donc un erratum à mon erratum précédent : ce mur est manifestement bien à Clion, au temps pour moi comme on dit dans l'armée. Il se trouve tout simplement qu'entre les deux villes il y a exactement deux murs jumeaux, ce dont je me suis rendu compte cet été. Toutes mes excuses donc, plus sur notre blog demain le 24 à 18 heures...
    Amitiés,
    Jean-Christophe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jean-Christophe,
      Et bien... quel rebondissement !
      Pas grave, je recorrige !
      Bien amicalement.
      Philippe

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...